Vous pouvez aussi visiter mes blogs d'art postal :

ART POSTAL - REÇUS et liens vers les blogs de mes correspondants :
http://artpostalrecus.blogspot.com/

ART POSTAL - ENVOIS de 2010 à 2017 : http://artpostalenvois.blogspot.com/


samedi 17 août 2013

La Loire à vélo : de Savonnières à Gennes.



Jeudi 1er août : 6ème étape, de Savonnières à Gennes : 90 kms.


Le plaisir du petit déjeuner entre confrères, l’essai réciproque des remorques, un dernier coucou et il est temps de repartir chacun de son côté. Alex et Rainer rentrent dans le Jura, pour mieux repartir - voir le blog d'Alex : la Route des Eoliennes

 
 
 




Nous nous dirigeons vers Langeais, château que nous ne connaissons pas. Le pont-levis permet de passer la muraille austère et de découvrir la cour, les jardins et les ruines médiévales. Il faudra revenir pour une visite plus complète.

 


Arrêt à Bréhémont pour un en-cas puis nous reprenons notre balade… Au loin, nous apercevons le château d’Ussé – celui de la Belle au Bois Dormant ?
Il fait chaud, et nous apprécions un long passage en sous-bois bien ombragé avant Avoine. 

Au loin, les fumées de la centrale nucléaire de Chinon. Casse-croûte de midi à Savigny-en-Véron sur une aire de pique-nique bien ombragée. Longue discussion avec un groupe de jeunes cyclos, en route vers Saumur, avec remorques et bébés, qui pratiquent systématiquement le camping sauvage…

Nous longeons la Vienne jusqu’à Candes-Saint-Martin, où la fraîcheur de la collégiale est presque aussi  appréciée que les magnifiques sculptures des piliers et du porche. Les plus originales se trouvent dans les soubassements, à hauteur d’yeux et présentent des têtes de saints et de rois au milieu d’un beau décor de végétaux, d’anges et de masques.  
La simplicité et l'harmonie de l'art roman me touchent toujours profondément.



Nous restons le plus souvent sur la route – qui, elle, longe la Loire au plus près - jusqu’à Saumur. A l’entrée de la ville, un vélociste "Vélospot"  - de la catégorie sympathique – règle rapidement et gratuitement le problème de chaîne de Jean-François, et, pour 2 €, remet à neuf mes cale-pieds qui souffrent !

Le fleuve est de plus en plus large, encombré de bancs de sable qui ne troublent pas sa majesté.
 

Il fait toujours très chaud quand nous arrivons à Cunault, pour la visite de l’église prieurale. Chef-d'œuvre de l'art roman : dimensions impressionnantes, peintures murales et plus de 200 chapiteaux sculptés, hélas trop haut pour les admirer correctement. Il y aurait un ours…


 

Arrivés au camping de Gennes, accueillant et tout au bord de la Loire.
Il faut monter la tente et repartir pour les courses au Super U perché tout en haut du bourg. La bière rituelle n’en est que plus appréciée.

Aucun commentaire: