Vous pouvez aussi visiter mes blogs d'art postal :

ART POSTAL - REÇUS et liens vers les blogs de mes correspondants :
http://artpostalrecus.blogspot.com/

ART POSTAL - ENVOIS de 2010 à 2017 : http://artpostalenvois.blogspot.com/


mercredi 21 juin 2017

Au fil de la Weser. Etapes 24 et 25. De Tündern à Hann.Münden.



Étape 24 – mardi 13 juin : de Tündern à Werdhen (74 kms /1576) 
Très beau temps.

Nous avons essayé de nombreux types d'hébergement : hôtel,  auberges, camping, chambres d'hôtes.
Et pension, comme la nuit dernière, chambres chez l'habitant, en général dans de superbes maisons anciennes :

 

Des compagnons souvent observés - les oies d'Egypte, avec leurs oisillons :


Les  ponts sont rares, et nous prenons, comme sur l'Elbe, souvent le bac. 
Celui-ci est surveillé par les ruines de la forteresse de Polle :

Avant l'invention des moteurs, le bateaux étaient tirés par des chevaux, ou des hommes :


Le château de Hehlen :


Au fil du fleuve :


 


Prenons le temps, par cette belle journée de visiter la jolie ville de Höchster, et son centre ville :  

 
  


Étape 25 – mercredi 14 juin : de Hausberge  à Hann. Münden (75kms /1651)
Très beau temps pour notre dernière étape.

Nous roulons maintenant dans la haute vallée de la Wezer, et les mollets sont mis à rude épreuve. Cette étape est la plus dure du parcours, et on comprend pourquoi la plupart de cyclos s'arrêtent à Bad-karlshaven.
Le paysage change et devient plus montagne.





Bien bel endroit pour la dernier casse-croûte du périple :



Petite halte à Bursfelde, et son monastère bénédictin - architecture romane, et splendides fresques du 15ème siècle :  

 
 

Et c'est l'arrivée dans la très belle ville de Hannoversh-Münden.







Fin du voyage, et naissance de la Weser, au confluent de la Fulda et la Verra, deux rivières que l'on peut suivre à vélo...mais c'est une autre histoire. 



Pour l'instant, nous fêtons la réussite de nostre projet, à la santé de tous ceux qui nous suivis et encouragés et nos 1651 kms :


 


 

Nous passerons le jeudi et le vendredi dans le train - 8 changements - en compagnie de nombreux voyageurs à vélo, partis sur de courtes ou de longues distance, une autre occasion d'échanges et de belles rencontres. 

L'Allemagne, pays du vélo, il suffit de monter dans le wagon "spécial vélos":



Un beau périple, avec une préférence pour la vallée de la Weser, moins monotone en paysages et plus diversifiée en découvertes.

lundi 19 juin 2017

Au fil de la Weser. Etapes 21 à 23. De Verden à Tündern.


Étape 21 – samedi 10 juin : de Verden à Estorf  (64 kms /1364).
Beau temps.


Nous roulerons presque toute la journée au bord de la Weser, fleuve paisible - à cette époque. 
On reste étonné devant toutes les variantes proposées,  mais nous suivons sagement la Véloroute N°9 de la Weser.


Le temps passe, le printemps se termine bientôt, ici les cigognes élèvent déjà leurs petits :



De villes en villages, nous découvrons un patrimoine d'une richesse étonnante.
Hoya - le château a peu d’intérêt, mais le blason de la ville est  à remarquer  - d'or, à deux pattes d'ours armées de gueules. Bizarre.



Un "arbre de mai" - je ne sais pas si c'est le nom exact - répertorie toutes les associations de la ville :



Bücken - une église, datée du XI ème siècle, et de belles maisons le long de la rue principale :





Nienburg mérite un arrêt : superbes maisons à colombages, statues (Charlemagne et un de ses neveux) , et - clin d’œil - la ville se visite sur les traces de l'ours.
Pourquoi ? son blason comporte - comme à Hoya - les pattes d'ours coupées.




Les fontaines sont une curiosité des villes allemandes - ici, se trouve la fontaine aux asperges, spécialité gastronomique de la région :



La fin de la journée approche, il est temps de quitter Viola et Thomas, sympathiques compagnons avec qui nous roulons depuis quelques jours, qui repartent vers Magdebourg où ils vivent :







Étape 22 – dimanche 11 juin : de Estorf à Hausberge  (62 kms /1426)
Beau temps.

Beaucoup de vélos ce dimanche matin sur notre parcours, qui est aussi la route des moulins. 
Vu la présence constante du vent, on en comprend l'utilité.


L'étape sera très bucolique. 

 
 


Dans la jolie ville de Patershagen, nous retrouvons des personnages connus. 
C'est à Rees, en juin dernier, que nous avions découvert cette exposition  de l'artiste Christel Lachner "Gens Ordinaires"
http://lacabornedelourse.blogspot.fr/2016/06/exposition-gens-ordinaires-rees.html




Des travaux à l'entrée de Minden nous conduisent sur une déviation, nous ne verrons rien de la ville :




Étape 23 – lundi 12 juin : de Hausberge  à Tündern (76 kms /1502)
Beau temps, vent.

Il fait un peu  frais ce matin, avec un ciel couvert qui met bien en valeur le monument en hommage aux dures conditions de travail des flotteurs de bois de la Weser :


Nous progressons vers la haute vallée de la Weser et le relief s'en ressent : il y a même des bosses que nous montons à pied...
Vers midi, nous arrivons à Rinteln, vieilles maisons, place du marché, fontaines. 





Et une belle statue en bronze, sans doute un allumeur de réverbères ?


Notre dernier arrêt sera pour Hamelin, sur les traces des contes de notre enfance
La légende du Joueur de Flûte fait la célébrité de la ville.


Vous connaissez l'histoire ?




  
L'"Attrapeur de rats", qui avait débarassé la ville de tous les rongeurs, ne fut pas payé pour sa besogne, il se vengea en emportant tous les enfants de la cité.
 

Des rats, il y en a partout :



Ici aussi, la ville ancienne ne manque pas de charme, mais on n'y a vu aucun "vrai" rat, heureusement...




Et toutes mes excuses pour les problèmes de taille et de police, je renonce à comprendre pourquoi...