Vous pouvez aussi visiter mes blogs d'art postal :

ART POSTAL - REÇUS et liens vers les blogs de mes correspondants :
http://artpostalrecus.blogspot.com/

ART POSTAL - ENVOIS de 2010 à 2017 : http://artpostalenvois.blogspot.com/


jeudi 2 mai 2019

Inventaire "ours", de janvier à avril 2019.



Escapade à Marseille, début février 2019, pour la visite de l’exposition " Voir et comprendre, Henri Rivière et la promotion des Arts et Traditions Populaires ".

Au fil de nos balades en ville, rencontre des trois ours, aussi différents que possible, mais très beaux.



La magnifique statue "Le dresseur d'oursons"
(1911) se trouve sur l’esplanade de la Tourette, devant l'église Saint-Laurent, non loin du MuCEM.
Œuvre en bronze de Louis Botinelly,(1883-1962), elle représente un saltimbanque vêtu d’un pagne qui joue du tambourin, le pied posé sur un ballon. Il enseigne à deux oursons un numéro d’équilibriste.


Les oursons ont un même modèle, Nénette, louée à son ami, le dompteur Pézon . L’ourse, logée dans l’atelier, reste à l’origine de nombreuses anecdotes :
Lorsque l’artiste suspend du pain enduit de miel afin que l’animal se dresse sur ses pattes, l’astucieux plantigrade préfère pousser un escabeau pour atteindre sa friandise. Une nuit, bien qu’enchaîné au mur, il renverse une selle et fait tant de bruit qu’il attire l’attention de la concierge, qui, terrifiée, découvre alors le bruyant locataire…


Ensuite, nous partons à la recherche du restaurant Peron, sur la Corniche Kennedy.
Les tarifs ne sont pas pour nous, mais l'ours est accueillant, original, et valait bien le détour :






Une autre vue de l'hôtel ( photo internet) :



Sur la route du sud, nous faisons un arrêt à Joze (Puy de Dôme). La source de l'Ours se situe entre Joze et Beauregard l'Évêque.



L'eau est très salée, et une forte odeur de gaz se dégage.Elle est riche en fer et colore de rouille son bassin.
Cette eau a longtemps été mise en bouteille et vendue en eau minérale. Propriété de compagnie fermière des sources de l'ours, elle a été rachetée en 1970 par la SCEMV (Saint-Yorre).



A Saint-Maurice (Jura), chaque fois que nous allons chez nos amis, une visite à l'ours s'impose - signature Pio, 2011 :



En balade à Lons le Saunier, ouvrons l’œil.
Au cinéma Mégarama:



L'ours polaire, largement utilisé dans la publicité:



Février - Le temps des crêpes , et quelques jolis achats :



mardi 30 octobre 2018

Inventaire "ours", Bavière 3 - septembre 2018.

Septembre 2018, en Bavière, la collection de photos d'ours s'est bien enrichie au cours de nos habituelles balades à vélo.


Garmisch-Partenkischen – "Bärenbrunnen", la fontaine  aux ours est bien cachée à l’écart du centre-ville. 
Il fait beau, et chaud, et le moment est bien agréable :



Nesselwang et sa brasserie de l'Ours :



Nous arrivons vers 16 h, les odeurs de cuisine sont alléchantes. des ours partout, je mitraille...




Pas le temps de s'arrêter, il nous faut rentrer - non sans avoir acheté un verre à bière, et une bouteille sans ours sur l'étiquette. 
Pratique à rapporter dans la sacoche !




J'ai déjà posté, dans la Caborne, des "Berliner Meilenstein", aussi appelées "Berliner Bär".
Ces stèles, érigées à partir de 1953, représentent l'ours de Berlin, et la distance entre les 2 lieux.
L'ours est quelquefois sculpté, comme à Kaufbeuren. 






A Obersdorf, la stèle est très simple ( Berlin - 777kms)



Il en existe au moins 300 dans le monde, aucune liste précise n'existe, d'autres informations sur ce site : http://www.m1k.de/berlinermeilensteine.html

Saint Gall, est souvent représenté en Allemagne et en Suisse.
Ce moine irlandais est accompagné de l'ours qui lui apportait - d'après la légende - du bois, et à qui il donnait du pain.
Cet ours figure dans le blason de la ville de Sain-Gall, en Suisse.




A Siegsdorf, un ours des cavernes trône devant le "Naturkunde und mammut Museum " (musée d'histoire naturelle et des mammouths). 
On peut y voir le squelette de mammouth le plus vieux et le mieux conservé d’Europe


De nombreuses rues ou routes utilisent le mot "ours" (Bär ):



Quand je m'arrête prendre des photos, les habitants m'abordent avec un air surpris et me quittent avec un sourire. 
Je parle mal allemand, mais j'arrive à m'expliquer, et j'ai même quelquefois le plaisir de récupérer des documents...



mardi 2 octobre 2018

Inventaire "ours", Bavière 2 - septembre 2018.

Après la longue série des hôtels et restaurants "Zum Bären" (à l'ours) :

voici mes autres trouvailles en Bavière:


La Bavière est réputée pour ses sculpteurs sur bois, activité ancestrale. On trouve des traces de commerce de ces productions dès le moyen-âge.

A Weitnau, au bord de la route, un énorme ours nous interpelle et nous conduit dans l'atelier du sculpteur,qui travaille à la tronçonneuse :





Profitons du beau temps continue, la balade du jour sera pour Obersdorf.
Pique-nique dans le parc thermal, en bonne compagnie - Je mitraille... 

Le" Petit Ours" est une œuvre en bronze de Walter Kalot.





A Opferried, dans un jardin privé :


Mon chauffeur a l’œil - je n'avais même pas vu cette superbe exposition en bord de route. 


Pas de prix, pas de vendeur, dommage. Ce serait beau dans mon jardin.
 

Une visite à l'ours Bruno s'impose à Grainau.
Bruno était un ours brun, né en 2004 qui séjournait dans la zone frontière près de l'Autriche. 
C'était le premier ours brun à apparaître à l'état sauvage en Allemagne depuis plus de 170 ans. Le dernier ours brun avait été tué en 1835.
Au cours de ses incursions, Bruno a tué du bétail. Classé comme "ours à problèmes", et malgré de vives protestations, il a été tué le 26 juin 2006. 
Il a été naturalisé et est visible au musée  Nymphenburg  à Munich.



Un beau spécimen à Oberammergau :



Et, pour terminer, voici le très bel ours de Hornberg et son histoire.

La très ancienne auberge "Zum Bären" a été détruite en février 1945, peu avant la fin de la Seconde Guerre mondiale, la ville de Hornberg  fut sévèrement bombardée. On aperçoit l'enseigne à droite (Document internet).



En 1955, un nouvel hôtel Bären a été reconstruit à cet endroit avec une sculpture d’ours au dessus de l’entrée. Il a été démoli en 2005 pour la rénovation du centre ville. 



La sculpture a été gardée et orne la place qui  porte son nom (Bärenplatz).



D'autres ours à venir, la collecte a été très riche...