Vous pouvez aussi visiter mes blogs d'art postal :

ART POSTAL - REÇUS et liens vers les blogs de mes correspondants :
http://artpostalrecus.blogspot.com/

ART POSTAL - ENVOIS de 2010 à 2017 : http://artpostalenvois.blogspot.com/


vendredi 22 novembre 2013

Au bord du canal du Midi.




Pour essayer notre nouveau fourgon aménagé, et faire quelques jours de VTT avant de ranger les vélos pour l’hiver, nous sommes partis le long du canal du Midi. 



Les chemins de halage sont à suivre en VTT, car ils sont étroits et parsemés de racines.

La plus grande vigilance s’impose, mais le paysage en vaut la peine, surtout dans les couleurs de cette fin d’automne.



Le canal du Midi relie Toulouse à la Méditerranée. Il a été considéré par ses contemporains comme le plus grand chantier du XVII ème siècle. 
Très fréquenté l'été par la navigation de plaisance, en ce mois de novembre nous étions pratiquement seuls sur le chemin de halage.




Tout au long du parcours, Pierre-Paul Riquet le concepteur du canal du Midi, nous tient compagnie. Après de nombreuses explorations, il propose en 1662 son projet à Colbert, qui mettra 4 ans à lui accorder l'autorisation de commencer les travaux, et...de les financer sur ses fonds personnels.
Il obtient du roi la propriété et l'exploitation du canal du Midi à vie pour lui et ses descendants. Il meurt en octobre 1680 juste avant l’inauguration du canal par Louis XIV.


Aucun risque de monotonie: le canal est ponctué d’ouvrages divers (ponts, tunnel de Malpas, échelle d’écluses de Fonsérannes à l’entrée de Béziers, villes et villages) qui procurent de belles découvertes…


Les 64 écluses du canal sont originales, elles ont un bassin ovale pour lutter contre la poussée latérale de la terre.
 


Un arrêt s'impose à Capestang pour la visite de la collégiale, et du château des évêques de Narbonne. Son plafond peint au XVème siècle (scènes de la vie quotidienne ) est splendide.


Depuis 1996, le canal du Midi inscrit sur la liste du patrimoine de l'humanité de l'UNESCO.



Le canal du Midi est associé à l'image des platanes de ses berges.


Les berges du canal sont plantées d’arbres pour stabiliser les bords, et apporter de l'ombre qui atténue l'évaporation : nombreux platanes, quelques cyprès et des pins parasols le long du canal de la Robine.


Les platanes du canal sont en train de mourir à cause d’un champignon, le chancre coloré. Par endroits, les vélos sont déviés : un immense chantier est mis en place pour, en 20 ans, les abattre et les remplacer par une variété plus résistante.
 

Chacun peut participer à l'effort financier important : Voies Navigables de France (VNF), gestionnaire du canal, lance un appel aux dons auprès des collectivités locales, des entreprises mais aussi du grand public pour sauver les platanes qui bordent l'ouvrage de Riquet.

mardi 5 novembre 2013

Dans la presse locale....

Baptiste, mon neveu - Le Progrès, 16 octobre 2013 :


 Dominique, mon frère - Le Progrès, 30 octobre 2013 :

Nous, Le Progrès, 22 mai 2103 :


Le Progrès, 28 mai 2013 :


Toujours nous, La Voix du Jura, 18 juillet 2013 :



Le vélo a eu une large place dans la presse cet été...

Le Progrès, 18 août 2013 :


La Voix du Jura, 18 juillet 2013 :


Franche-Comté Mag, septembre 2013 :
 

En Côte d'Or, article donné par ma belle -soeur Marie-Anne : 



Et en Alsace, article récupéré par ma sœur dans Les Dernières Nouvelles d’Alsace, 24 août 2013 :



A suivre l'an prochain ?