Vous pouvez aussi visiter mes blogs d'art postal :

ART POSTAL - REÇUS et liens vers les blogs de mes correspondants :
http://artpostalrecus.blogspot.com/

ART POSTAL - ENVOIS de 2010 à 2016 : http://artpostalenvois.blogspot.com/

lundi 22 avril 2013

Inventaire "ours", Alsace et Suisse, décembre 2012....

Premier week-end de décembre 2012, en Alsace, période des marchés de Noël...

           
A  Mulhouse, l’ours polaire qui nous accueille, portant au cou l’étoffe de Noël.
c'est une tradition de la capitale alsacienne du textile, qui profite chaque année des fêtes de Noël pour promouvoir son savoir-faire dans le domaine de l’impression sur étoffes.
La styliste Nathalie Moutinho a imaginé pour Noël 2012 cette étoffe sur le thème du fameux gâteau le brédala. Tout le centre ville est décoré sur ce thème, et l'ours arbore fièrement son écharpe.

Sur la route de Colmar, un arrêt à Rouffach s’impose. 



Le Café à l'Ours Noir nous est déjà familier, mais il faut aussi avoir l’œil et lever le nez : l’ours est bien là, en statue sur le toit de l'église : un plantigrade qui tient un visage humain entre ses pattes.  
 
Ensuite, nous faisons un  détour par Voegtlinshoffen, village alsacien traditionnel comptant de nombreux vignerons.
Au caveau Théo Cattin et Fils, un superbe blason nous accueille :


Profitons de l’occasion pour déguster les crus locaux – Riesling, Pinot Gris et pinot Noir – et emporter quelques bonnes bouteilles pour les fêtes de fin d'année.
A Colmar, malgré un froid glacial, le marché de Noël bat son plein : beaucoup de monde, les stands habituels.. Un petit passage s'impose dans la rue de l’Ours, pour dénicher le gite du même nom, au N° 16, mais rien ne le signale.

 




La proximité de Bâle et de son marché de Noël nous attire.
Cette ville de Suisse est riche en ours, en particulier au musée du Monde du Jouet, le plus grand d’Europe sur ce thème.
L’exposition propose 6000 jouets, dont 2500 ours, mis en scène dans des situations de la vie quotidienne : maison, école, toilette, promenades et activités d’extérieur. On peut aussi y admirer une superbe collection de maisons de poupées miniatures.

 

Après la visite du marché de Noël, de la cathédrale aux superbes miséricordes, nous traversons le Rhin par un des quatre bateaux utilisant la force du courant. 
A refaire en été !
Un arrêt est ensuite bienvenu. 


Ce n’est pas au restaurant du musée du jouet - le "Ristorante La Sosta"- que nous ferons la pause, mais tout près, à la brasserie "Zum Brauen Mutz" .



Je n'ai pas pu trouver la définition du mot "Mutz", mais là, l’ours est présent partout : décoration extérieure, enseigne, et produits locaux fort appréciés.



Les gens se sont réfugiés au chaud, et nous apprécions l'ambiance du café.
Je repartirai même avec un verre gravé aux couleurs du lieu, cadeau de ma sœur…

Comme à chaque passage en Alsace, la récolte est riche et l'inventaire s'étoffe de belles trouvailles...

mercredi 10 avril 2013

Inventaire "ours", automne 2012....


Nos balades par monts et par vaux en automne 2012 nous ont amenés à de belles découvertes.
En ville ou à la campagne, il est bien présent, il faut ouvrir l’œil, lever la tête et observer…
A Sens (Yonne) :    Sur le portail central de la cathédrale Saint-Etienne, un bas-relief présente le combat d’un homme avec un ours :




A Moret-sur-Loing  (Seine-et-Marne), la boutique "La Patte de l'Ours", 32 rue de l'Eglise était une mercerie. Elle semble être fermée depuis un moment.




En Haute-Marne, dans la cathédrale de Langres, il faut être très attentif pour découvrir, malgré la pénombre, la tapisserie de la légende de Saint-Mammès, prêchant " l'évangille aux bestes saulvaiges" (16ème siècle).       






Dans la Marne, l’ours est présent à Vertus, dans la crypte de l’église  Saint Martin, un ours gueule ouverte de laquelle sort de l’eau.
Est-ce parce que cette église est bâtie sur une source ?
Toujours dans la Marne, à Cramant, l'ours est présent dans le blason de la municipalité, et à l’entrée de la commune sur un muselet géant, en hommage au champagne produit sur le territoire.
 
 
Il y aurait aussi dans le village un ours recouvert de lierre, mais je ne l’ai pas trouvé…
En octobre, nous sommes en Picardie.
A Ourscamp (Oise), vu le nom de la commune, impossible de ne pas faire le détour.
 
La dénomination  "Ourscamp" remonte à une très vieille légende qui dit que saint Éloi, lors de la construction de l'oratoire, a réussi à atteler l'ours qui venait de tuer le bœuf chargé de tirer la charrue.
L’animal et la légende sont bien illustrés.
 




En revanche, l'ours sculpté sur le fronton de l'abbaye n'a pas forcément l'air d'un ...ours !

Toute proche, dans la commune de Chiry-Ourscamp , deux blasons différents ornent les noms de  rues.
Etonnant…

A l’abbatiale de Saint-Martin-aux-Bois  (Oise), fermée en cette saison, nous serons accompagnés par le maire de la commune qui nous offrira une visite complète et passionnante.  
Les miséricordes  des stalles sont très intéressantes : des scènes de la vie quotidienne, et 2 miséricordes avec des ours dansant : 

Continuons nos flâneries d’automne…
En Novembre, nous partons quelques jours en Bourgogne, région si proche que nous prenons rarement le temps de visiter.
Et pourtant !
Belle découverte d’un appuie-mains dans les stalles (superbes) de l’église de Flavigny-sur-Ozerain(Côte-d’Or), d’autant plus précieuse que cette référence ne figurait pas dans mon inventaire.


A Dijon, le gite "Un ours en ville", 24 bis r du Petit Potet, ne présente malheureusement aucune illustration extérieure.
Sans doute un clin d’œil à l’ours de Pompon qui trône tout près, au jardin d’Arcy.



Une belle moisson de photos, qui a donné l'occasion de rencontres intéressantes et étonnantes avec des personnes passionnées par le patrimoine de leurs communes.