Vous pouvez aussi visiter mes blogs d'art postal :

ART POSTAL - REÇUS et liens vers les blogs de mes correspondants :
http://artpostalrecus.blogspot.com/

ART POSTAL - ENVOIS de 2010 à 2016 : http://artpostalenvois.blogspot.com/

mercredi 17 juillet 2013

Cyclo-camping...



Petite escapade de 2 jours en Bourgogne du sud pour tester notre nouvelle tente !



Il fait beau, il fait chaud quand nous arrivons ce dimanche soir à Verdun-sur-le-Doubs.

Le camping est calme, ombragé, et l'accueil sympathique : la gérante nous autorise à laisser la voiture sur place pendant notre déplacement à vélo.

Au petit matin nous partons sur l’Eurovélo 6, jusqu’à Chalon-sur-Saône. Bonne surprise par rapport au topo, elle est prolongée jusqu’à Crissey. Nous pensions rouler sur la D5, ce que nous préférons éviter.






Très bon fléchage, beaux passages en bord de Saône, le parcours est évident. Mais à la sortie de Crissey, c’est une autre affaire : fin du balisage, explications du topo énigmatiques. La traversée de Chalon n’est pas simple, nous aurons recours à l’O T pour avoir un plan.
La ville est pourtant bien pourvue en pistes cyclables, mais pas moyen de savoir où elles mènent !!! Nicéphore Niépce, natif d'ici, et inventeur de la photographie saurait-il nous renseigner ?
 


Si la première partie du parcours suit l’eau, changement pour la suite. En effet de Chalon à Cormatin, notre étape du soir, nous serons sur une authentique Voie Verte, la première réalisée en France en 1997. 


Cette V V N° 1, de Givry à Cluny, utilise le parcours d’une ancienne voie ferrée : calme garanti, balisage et sécurité sans défaut ! Impossible de s'y tromper: gares et ponts surveillent le passage des vélos.







Après 69 kms, c’est l’arrêt au camping calme et agréable de Cormatin : emplacement sur herbe avec table de camping, à l’ombre d’un pommier, fraîcheur bien appréciée après les températures estivales du jour.



 Nous sommes lundi et les boutiques sont fermées. Peu importe, la proposition de nos voisines hollandaises de nous rapporter des courses… et des bières, nous évite d’utiliser pour le repas de soir les réserves des sacoches. Ne jamais se laisser démunir !

Bonne nuit, tente et matelas sont bien adaptés.
Ce matin, lever tôt, et départ matinal pour rouler "à la fraîche», le retour se fait par le même parcours.

Les kilomètres défilent, malgré les arrêts-photos, et la balade puis les courses à Givry.



Dans ce sens la traversée de Chalon est plus facile et nous pique-niquons près de l’étang de Crissey.


Malgré le vent de face, et quelques bosses, nous arrivons à Verdun vers 15H30, ravis de cette sortie en cyclo-camping !


lundi 1 juillet 2013

Ours : vos contributions photos....De janvier à mai 2013.



C’est maintenant une – bonne – habitude, quand vous rencontrez un ours, vous faites une ou plusieurs photos que vous m’envoyez.
Au risque de me répéter, j’apprécie ces envois, et je vous en remercie.


En ce début d’année 2013, les ours sont français, suisses, belges, espagnols, allemands, mais aussi originaires d’Asie –
Originaux, inattendus, ou plus habituels, je vous laisse les découvrir, avec autant de plaisir que j’en ai eu à les recevoir.


En janvier, les découvertes de Denise à Mulhouse et  à Bâle.
Yvan à Toulouse, mange au restaurant "Mamie et les Ours".
Dominique aime les topiaires en forme d'ours dans le parc d'un château.


En février, Raymond - du Québec - visite Paris, et "La cabane de L'Ours".
Christine  évoque les souvenirs de Madrid, et du blason de l'ours à l'arbousier.
Denise voyage à Montbéliard et Véro admire un ours polaire en peluche à Etaples .


 Pendant les vacances de février, Alex vagabonde en Allemagne avec Rainer. Quelle belle moisson d'ursidés !


En mars, Patrick rentre d'un voyage à Hong-Kong, Bangkok et Taïwan. A recherche de l'ours dans ces lointaines contrées, il me fait partager ses découvertes.


 Avril : à nouveau un voyage d'Alex et de Rainer. Partis à vélo autour du lac de Constance, de belles trouvailles pour enrichir la Caborne...



De nouveaux envois de Denise en avril , entre Paris et Mulhouse, des ours, et des nounours.


En mai, le printemps a du mal à arriver, mais n'empêche pas les balades :
Sylvie G. à Lyon et à Clairvaux-les-lacs, Maryse M. en randonnée au chaos de Montpellier -le-Vieux, sur le causse du Larzac, Annie, à Lyon trouve un ours bien protégé par ses échafaudages,Florence à Grandville visite les boutiques d'antiquités, et Maryse Ch. passe un week-end à Mouscron (Belgique).



Nathalie passe chaque jour,devant cette statue d’ours polaire dans un parc au Cap-martin (Alpes-Maritimes), et Yvan teste l'Auberge de l'ours à Mancioux, en Haute-Garonne.

Maryse, amie du Tarn-et-Garonne observe tous les ours de sa décoration et présente ceux de son ami sculpteur Christian Pradier. 
N'hésitez pas à visiter son site :http://www.christian-pradier.book.fr/

Laissons la conclusion du jour à Christian André-Acquier:

" L’œuvre de Christian Pradier, fortement marquée par l’animal, ne doit pas nous tromper quant à sa destination. 
Pradier interroge l’animal notre demi-frère, ou sœur, nous interroge en nous renvoyant l’écho lointain, toujours présent dans nos fibres, d’une proximité résurgente associée inéluctablement à notre condition humaine."