Vous pouvez aussi visiter mes blogs d'art postal :

ART POSTAL - REÇUS et liens vers les blogs de mes correspondants :
http://artpostalrecus.blogspot.com/

ART POSTAL - ENVOIS de 2010 à 2016 : http://artpostalenvois.blogspot.com/

lundi 16 mars 2009

Nuit de la chouette...

De tous temps, les oiseaux de nuit ont hanté l’imagination des hommes.
Leurs mœurs nocturnes, leurs cris étranges font des hiboux et des chouettes des oiseaux singuliers.
Mystérieux et méconnus, ils ont longtemps souffert de leur mauvaise réputation. Considérés comme des oiseaux de mauvais augure, ils étaient cloués aux portes des granges.
Aujourd'hui, ce sont les collisitions avec les automobiles qui sont en grande partie responsables de sa disparition, environ 5000 oiseaux morts par an.

La 8ème Nuit de la Chouette, organisée depuis plus de 10 ans conjointement par la Fédération des Parcs naturels régionaux de France et la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux), s'est déroulée le samedi 14 mars 2009,

Samedi 14 mars, à 18h, rendez-vous était donné par les animateurs du GOJ (Groupe Ornithologique Jurassien), à l'église d'Andelot-en-Montagne pour une promenade nocturne en forêt de La Joux à l'écoute des 4 espèces présentes sur le deuxième plateau du Jura : chouette hulotte, chouette chevêche, hibou moyen-duc et surtout chouette de Tengmalm, une chouette vraiment chouette !

Une quarantaine de personnes étaient présentes, attentives à toutes les informations donnée par Alain Joveniaux.
Bien emmitouflés (température entre 0 et 2°), avec le casse-croûte, nous avons exploré les sentiers enneigés autour de la réserve biologique de la Glacière, la bien nommée.
Vers 23h15, quelques irréductibles partaient à la recherche de pelotes des rejection de chouette effraie !!!

Inventaire "ours" 3.

D'abord, c'est Aliette, qui vient enrichir mon inventaire "ours" avec ce beau collage "ours brun" sur fond vert, la carte de visite qui l'accompagne.


"L'Ours du Marais", 18, rue Pavée, Paris 15ème, une adresse à visiter à l'occasion d'un prochain passage à Paris.
De Paris, encore, c'est Annie qui a fait pour moi cette photo avec ce commentaire qui ne manque pas d'humour. " L'histoire ne nous dit pas si au commissariat, il n'y a que des ours mal léchés !!!!!!!!!


Le château du Pin.

Ancienne place forte érigée pour protéger la précieuse route du sel, le château du Pin a gardé son imposante allure défensive, il est un rare témoin de la période médiévale en Franche-Comté.

Majestueux, il s'aperçoit de loin depuis la route de Lons-le-Saunier à Champagnole. Construit au XIIIème siècle par Jean de Chalon, comte de Bourgogne et seigneur d'Arlay, il fut pendant longtemps une sentinelle redoutée.

Il fut détruit par Louis XI puis rebâti et réaménagé au XVème. L'imposant donjon est massif, haut de 22 mètres, flanqué d'échauguettes, et offre à son sommet une très belle vue sur les environs.

vendredi 13 mars 2009

Escapade à Noves…

Noves est une commune de 4800 habitants, située dans le département des Bouches-du-Rhône.


La LAURE de NOVES que PETRARQUE chanta si bien, y vécu au XIVème siècle alors que le village était encore domaine des Papes d'Avignon. Noves n'est devenu française que sous Louis XI.

Le blason de Noves est "d'or à un ours de sable, et un chef du même." En héraldique, "sable" désigne la couleur noire.


La belle occasion de faire un détour et de découvrir le patrimoine novais : son église Saint-Baudile et ses remparts, des XIIème et XIVème siècles, dont subsistent le Beffroi et deux portes.



L'ours est intégré au village, on le rencontre partout : à l'Hôtel de ville,où un employé me guide courtoisement vers la statue et me montre la verrière, sur les poteaux, et au rond-point sur la route de Châteaurenard.




Une belle opportunité d'enrichir mon inventaire "ours" !

jeudi 12 mars 2009

OURS : Arrêt du Conseil d'Etat du 23 février 2009


http://www.ours.ecologie.gouv.fr/html/_3_23_292_.php

Par son arrêt du 23 février 2009, le Conseil d’Etat a rejeté la requête présentée en 2006 par les opposants à la présence de l’ours destinée à suspendre en référé la décision du ministre de l’écologie de renforcer la population d’ours des Pyrénées par un lâcher de 5 ours.

Dans ses considérants, le Conseil d’Etat relève notamment que :

- les ours Slovènes et les ours pyrénéens appartiennent à la même espèce, Ursus arctos.

- Le plan de réintroduction de l'ours dans les Pyrénées a été précédé d'études relatives aux expériences menées dans d'autres Etats européens et qu'une évaluation approfondie des conséquences de cette réintroduction a été réalisée.

- le ministre de l'écologie et du développement durable, [ ] a décidé d'engager, dès cette date (janvier 2005), une concertation portant sur la localisation des réintroductions envisagées, sur le choix du pays d'origine et sur les mesures d'accompagnement à mettre en oeuvre ; que ce n'est qu'à l'issue de cette concertation que la décision de procéder à la réintroduction des ours a été juridiquement prise.

- si l'espèce Ursus arctos n'est pas, à l'échelle européenne, menacée d'extinction, le maintien d'effectifs suffisants pour éviter la disparition à court terme des ours dans le massif des Pyrénées participe de la préservation de la diversité biologique et constitue, au regard du I de l'article L. 110-1 du code de l'environnement, un objectif d'intérêt général. [ ] l'espèce figure au nombre des espèces mentionnées à l'annexe II de la convention de Berne vis-à-vis desquelles l'Etat s'est engagé, ainsi qu'il résulte de son article 6, à assurer une « conservation particulière » ; qu'elle figure également parmi les espèces « d'intérêt communautaire » nécessitant une protection stricte énumérées à l'annexe IV de la directive du 21 mai 1992 (dite « Directive Habitats, faune, flore »).

- cette réintroduction ne saurait être regardée comme étant de nature à provoquer les difficultés rencontrées par certains secteurs de l'économie locale ;

- le Gouvernement a mis en oeuvre, afin de prévenir les conséquences dommageables de la décision contestée et, le cas échéant, de les réparer, une série de mesures destinées notamment à réduire les inconvénients de la présence des ours pour les éleveurs.

mardi 10 mars 2009

Timbre Pro-Natura...

Corinne me comble, deux enveloppes pour fêter la sortie du timbre suisse Pro-Natura, envoi avec une oblitération du premier jour de sortie.

Un grand merci pour ces envois précieux, de l'ourse brune avec son petit à cette image d'ours des cavernes, de la grotte Chauvet, découverte en 1994 en Ardèche.
Ces timbres sont superbes, peut-être un bon présage pour un retour de l'ours en Suisse ? A surveiller à la sortie d'hibernation...


Ours en 3D...

Superbe M A en volume, qui me fait penser aux livres en relief de mon enfance.
Merci, Corinne, toujours à la recherche de techniques originales.
De plus, les photos d'ours polaires sont sublimes...




jeudi 5 mars 2009

Philatélie...

Piggy m'envoie ces superbes enveloppes "ours", qu'elle a retirées de sa collection : "First Day Cover" .
J'apprécie vraiment l'attention.
L'administration postale confectionne des enveloppes premier jour "F D C". Elles portent le timbre oblitéré par le cachet premier jour qui porte souvent un dessin en rapport avec le dessin du timbre. Sur le côté gauche de l'enveloppe, une illustration imprimée développe le sujet du timbre.






Philatélie...

Sans vraiment être collectionneuse, j'apprécie tout ce qui touche à la philatélie et au monde du timbre.
Je poste rarement un envoi avec des timbres "Marianne", sauf si leur couleur ou leur format me conviennent.
Merci à Corinne, véritable collectionneuse pour ces timbres suisses "chocolat", un sur l'enveloppe, et un exemplaire neuf à l'intérieur.
Quand on gratte, on sent le …Chocolat !