Vous pouvez aussi visiter mes blogs d'art postal :

ART POSTAL - REÇUS et liens vers les blogs de mes correspondants :
http://artpostalrecus.blogspot.com/

ART POSTAL - ENVOIS de 2010 à 2017 : http://artpostalenvois.blogspot.com/


jeudi 29 mai 2014

Eurovélo 6 - Rencontres ....



Sur l’Eurovélo 6, des vélos, il y en a des centaines et des centaines…

Des cyclistes, nous en rencontrons sans arrêt ! Il est très rare de ne pas en croiser, en dépasser, de se faire doubler.
Nous roulons quelquefois au même rythme, faisons l’étape au même endroit, et chaque fois, c’est un grand salut.
Les cyclistes qui sont partis pour un ou deux jours, ceux qui partent à la semaine en circuit organisé – particulièrement nombreux entre Passau et Vienne, et, ceux qui, reconnaissables à leurs sacoches et leurs vélos lourdement chargés, sont partis comme nous pour un long périple.

Nous nous sourions, nous saluons, et au hasard des arrêts échangeons quelques mots.  Rencontres rapides, mais les discussions portent toujours sur les mêmes thèmes : d’où venez-vous ? Où allez-vous ? Quelle est la durée de votre voyage ?
Les étapes sont toutes différentes, de 60 à 120/140 ks par jour pour les "rouleurs", voir 190 km pour ce postier de Normandie, qui  ne trouvait pas de camping…

Voici Marleen et Wolfgang, qui vont rejoindre Oléron en passant par la Camargue et le canal du Midi :
 


Hans et Birgit, partis de Cologne, en route vers la Mer Noire, pour 2 mois, rencontrés à l’auberge "Zum Bären », (de l’ours !) :



 

A gauche, Antoine d’Alsace va à Bratislava, et à droite : Yves de la région parisienne pédale vers le lac Balaton : 


Annette et Jean-Léon, de Touraine, roulent vers Budapest, ensuite, ils verront…


Marianne et François, partis de Gerzat !!! , pour 5 mois de périple autour de l’Europe :




Olivier, étudiant Érasmus à Budapest, qui a terminé ses études et rentre en Vendée :





Jocelyne, Marie-France, Claude et Michel, de Touraine, rencontrés dans la jolie ville de Spitz :


Un amical salut à tous, ainsi qu' à ceux avec qui nous avons eu un échange plus rapide. Bonne route !

mardi 27 mai 2014

Eurovélo 6 - Au fil du Danube....



Lundi 26 mai.
Le temps de démonter la tente, de prendre le petit-déjeuner au soleil, et nous retrouvons le bord du fleuve.
Pas besoin d’envoyer des faire-part de naissance, tout le monde est informé que Christian est né le 24 avril !




Après 25 km, nous arrivons à Linz. Traversons le Danube par le Nibellungen brücke, pour atteindre le centre ancien : la Hauptplatz et la colonne de la Trinité, ville moins originale que les précédentes.
Nous roulons difficilement au milieu des trams et des piétons : beaucoup de monde dans cette ville commerçante et étudiante.






Cherchons d’abord l’hôtel « Zum Swazen Bären », pas pour dormir mais pour la photo, puis l’ancienne cathédrale Saint Ignace. Les stalles sont magnifiques, mais malheureusement inabordables. Il faudra revenir en visite guidée !



Notre parcours passe par Mauthausen, jolie cité colorée au ras de l’eau.
Une rude côte nous  permet d’arriver au camp de sinistre mémoire, transformé maintenant en mémorial.
Restons sous le signe du vélo, mais un vélo chargé d’histoire : celui-ci est exposé au musée de Mauthausen. Il appartenait à Stanislas Kundisky. 
A sa libération du camp, il n'a pas voulu attendre son rapatriement officiel. Il est rentré chez lui avec ce vélo qu'il a conservé toute sa vie.




La visite s’impose pour  entrevoir l’horreur absolue mise en œuvre ici. 
Dans ce camp, les conditions de détention étaient les plus dures du système concentrationnaire nazi. Plus de 100 000 personnes, de 40 nationalités différentes y ont trouvé la mort. 
" Là-bas où le destin de notre siècle saigne" Louis Aragon.


 


Mardi 27 mai.
Quittons le Danube une nouvelle fois, pour suivre son affluent : l'Enns, et passer à Enns, plus vieille ville d'Autriche, bien protégée des eaux en haut de sa colline. Le temps gris et nuageux nous pousse à sortir les pulls, bonne opportunité pour calmer les coups de soleil de la veille...





Construite par les  Romains, le ville présente le plan classique : large place du marché avec un beau beffroi à 4 étages construit vers 1550, maisons colorées au décor broque, et l’arbre de mai.







Un abri nous permet la pause de midi, bien protégé de l'orage, qui va perturber le temps et nous apporter nos premières pluies depuis 12 jours. Le café est le bienvenu.





De gros nuages vont nous accompagner tout l'après-midi, prélude aux fortes averses de la fin du parcours, qui ne nous permettent pas d'apprécier le superbe paysage  :




Et comme chaque fois, qu'il fait froid, ou humide, ou simplement que la fatigue se fait sentir, nous ne monterons pas la tente, mais ferons étape dans une "Gasthof" accueillante et  confortable.


Au compteur : 1199 kms, dont 829 le long du Danube;