Vous pouvez aussi visiter mes blogs d'art postal :

ART POSTAL - REÇUS et liens vers les blogs de mes correspondants :
http://artpostalrecus.blogspot.com/

ART POSTAL - ENVOIS de 2010 à 2017 : http://artpostalenvois.blogspot.com/


jeudi 15 juin 2017

Au fil de la Weser. Etapes 18 à 20 .De Cuxhaven à Verden..



Deuxième partie de notre voyage, la véloroute de la Weser...

Étape 18 – mercredi 7 juin : de Cuxhaven à Bremerhaven (58/1163). 
Pluie, vent fort en rafales.



Sous la bruine, nous quittons Cuxhaven, cette pointe sera le passage le plus nord de notre parcours.





Puis nous allons rouler toute la journée sous la pluie.

Jolies décorations devant les fermes : 



Rien à faire d'autre que de baisser la tête, avancer, l'appareil photo reste à l'abri dans la sacoche...



Étape 19 – jeudi 8 juin : de Bremerhaven à Lemwerder  (60/1223). 
Temps couvert, fréquentes averses.

Il fait bien gris quand nous prenons le ferry vers la rive gauche que nous suivrons pendant quelques jours :


Nous sommes dans de grandes plaines agricoles, les fermes sont belles et imposantes :


Une échelle de crue à l'entrée d'un village, oui, l'eau est montée jusqu'en haut en 2003, à peu près à la hauteur de la digue !


L'arrivée à l'hôtel est bienvenue, et le repas au restaurant grec (!) voisin fort apprécié.


Étape 20 – vendredi 9 juin : de Lemwerder à Verden  (77 kms /1300)

Beau temps, lourd.

Après un long passage le long du fleuve, nous arrivons à Brême. 



Si la ville est surtout connue par le légende des Musiciens de Brême, la vieille ville "Altstadt" mérite le détour : sur la place du marché, l'hôtel de ville - style renaissance - la cathédrale du 13 ème siècle, et la statue de Roland, protecteur de la ville, avec Durandal. 
Mais que fait-il là ?




Quant aux animaux musiciens, s'ils sont présents partout dans la ville.
Pourtant, d'après la légende, ils ne sont jamais arrivés à Brême...



Sur la place, nous parlerons avec un couple de cyclistes allemands bien sympathiques, qui font la photo-souvenir :



Un autre attrait de cette ville est le quartier du "Schnoor", coincé entre la cathédrale et le fleuve. 
De petites ruelles entre les anciennes maisons des pêcheurs attirent artisans et touristes :



Un peu avant la fin de l'étape, nous nous baladerons dans la ville de Achim, jolie place avec des maisons décorées et un ancien puits à levier :



Le ciel se couvre et devient noir - nous avons beau pédaler le plus vite possible, nous n'échapperons pas à l'orage. Une heure plus tard, nous arriverons trempés !
Malgré la pluie bien drue, un jeune homme sort son portable pour nous remettre sur la bonne route.
Ces situations sont fréquentes : dès que nous sommes arrêtés pour vérifier notre direction, les gens spontanément nous proposent de l'aide. 
Une attitude étonnante, rarement remarquée en France, que nous avons beaucoup appréciée, et qui donne l'occasion d'échanges intéressants, avec les questions rituelles : où allez-vous, d'où venez vous, combien de kilomètres par jour ?

1 commentaire:

Dentellebleue a dit…

Bonjour les amis, alors la météo n'est plus sympa avec vous, dommage, de pédaler avec la tête baissée quand vous traversez de bien jolis paysages ; j'ai l'impression de me retrouver en cours d'allemand au collège, om nous avions étudiés les différents légendes, alors les 4 animaux de Brême, ce sont de vieilles connaissances. Quant aux petites cabines de plage en osier de Cuxhaven, je me souviens les avoir vues lors de mon séjour linguistique à Hambourg, nous étions allés nous promener jusqu'à l'embouchure de l'Elbe et y avons mangé des petits poissons fumés (je crois que c'étaient des sprats) il y avait des séchoirs en plein air ..J'aime beaucoup ces belles façades et aussi le puits à balancier, ce n'est pas très courant n'est ce pas ?
bonne continuation et je l'espère, du meilleur temps pour la suite de vos pérégrinations.
...