Vous pouvez aussi visiter mes blogs d'art postal :

ART POSTAL - REÇUS et liens vers les blogs de mes correspondants :
http://artpostalrecus.blogspot.com/

ART POSTAL - ENVOIS de 2010 à 2017 : http://artpostalenvois.blogspot.com/


dimanche 18 août 2013

La Loire à vélo : de Ingrandes à Nantes.



Samedi 3 août : 8ème étape, de Ingrandes à Nantes : 70 kms.     


Petit déjeuner convivial avec nos hôtes, rangement, chargement, il est temps de partir sous un petit crachin qui annonce la Bretagne. Premières gouttes sur les vélos depuis notre départ.
Il suffit de passe le pont, et le soleil revient sur Ingrandes, ancien port et lieu de contrebande du sel.


Nous roulons sur la levée, la Loire à notre droite, tranquille, solennelle, on a du mal à croire que ce fleuve reste sauvage et provoque des crues si dévastatrices.
A gauche, les Boires (bras morts de La Loire), les près et les champs se succèdent, profitant du limon accumulé pendant les inondations. 
Les arrêts-photos se multiplient, belle occasion de repos, pour les humains comme pour les vélos.


 




Le clocher de Saint-Florent-le-Vieil se détache au loin, tour dans le village, arrêt à l'OT pour un nouveau tampon BPF, puis agréable passage à la sortie sur la promenade Julien Gracq. 

 

Très vite, c’est Ancenis, décorée sur le thème du vélo. On devine qu’un parcours de la Semaine fédérale passera par là.
Longue discussion avec des cyclos de Roussillon dans l’Isère – leur première SF - courses, et casse-croûte dans le parc ombragé.


 Il fait bien chaud quand nous repartons pour Oudon, son joli pont sur la rivière "Le Hâvre", et sa tour Jean V du XIème siècle.



Au pied de Champtoceaux, je m’installe, en compagnie de la remorque, au bar devant un Perrier bien frais. Jean-François grimpe au village pour un nouveau tampon BPF, et la vue sur la Loire !



La digue de la Divatte surplombe les larges étendues de cultures maraichères : des serres se succèdent sur des surfaces énormes : ça sent la fraise !


Notre périple le long de la Loire se termine à Thouaré-sur-Loire, d’où nous remontons sur Carquefou, lieu de notre camping  fédéral. Là nous retrouvons les copains du Club, pour une semaine de vélo, une nouvelle histoire commence… 
Nantes, ce sera pour la semaine prochaine !





Pour conclure quatre remarques :
  • Le topo guide Chamina "La loire à vélo" de Nevers à l'Atlantique" que nous avons utilisé est remarquable de précision : cartes, informations culturelles et touristiques nous ont été précieuses. 
  • "La Loire à vélo" se veut un parcours familial, à la portée de tous. Il est dommage cependant que les concepteurs privilégient le calme des passages en campagne - souvent vallonnés - au détriment du fleuve. Nous avons pris l’option inverse – le plus près possible de l’eau- sans jamais être vraiment en danger. Un vélo est aussi fait pour rouler sur les routes.
  • Le balisage est le plus souvent efficace, voire répété. Pourtant, à certains endroits-clé, la logique des baliseurs nous a semblé singulière : panneaux absents à des carrefours, ou dans notre dos ? Étaient-ils à vélo ?
  • Rendons à César ce qui appartient à César : mes commentaires sont largement inspirés du carnet de bord que Jean-François remplit régulièrement chaque soir. Je lui ai aussi emprunté des photos, merci…

Aucun commentaire: