Vous pouvez aussi visiter mes blogs d'art postal :

ART POSTAL - REÇUS et liens vers les blogs de mes correspondants :
http://artpostalrecus.blogspot.com/

ART POSTAL - ENVOIS de 2010 à 2017 : http://artpostalenvois.blogspot.com/


samedi 17 août 2013

La Loire à vélo : de Gennes à Ingrandes.



Vendredi 2 août : 7ème étape, de Gennes à Ingrandes : 82 kms.


Vers Saint-Mathurin, nous suivons la D 132, bien calme, toute proche la Loire comme fil conducteur. Les couleurs de ce début de matinée, comme le temps, sont superbes. A l’O T, un tampon sur notre carnet BPF (Brevet des Provinces Françaises : http://www.ffct.org/index.php?id=365 ), et divers renseignements pour un hébergement en dur, histoire de récupérer à fond avant la semaine de vélo qui nous attend à Nantes.



 
En rive droite, et toujours sur la route construite sur la Levée (digue), nous arrivons à La Daguenière. Nous avons choisi cette variante, car nous souhaitons arriver à Angers par les Ardoisières. Avant ça, il faut traverser l’Authion par un bac, que nous actionnons seuls : il suffit de tirer sur la chaîne… 



La ville d’Angers mérite largement l’arrêt. A notre précédent passage, nous avions visité le château, ainsi que la tapisserie de l’Apocalypse, fleuron de l’art médiéval. Pour aujourd’hui, ce sera la maison d’Adam et ses sculptures en bois, le tour du château, et le pique-nique juste en face.



 
La maison Adam et ses sculptures




Un salut au bon Roi René, mécène original et curieux de la fin du Moyen-âge, et nous repartons par un chemin assez cahotant le long de la Maine jusqu’à Bouchemaine, confluent avec la Loire.


Moulin à cavier - La Possonnière

 Scuplture à l'entrée de Montjean-sur-Loire
 
A l’entrée de Savennières, nous faisons le détour par l’île de Béhuard, connue pour son pèlerinage très ancien, et dont je rêve de voir les étonnantes miséricordes. Je ne suis pas déçue...


Nous quittons le balisage pour rester en rive droite vers Montjean-sur-Loire, et arriver à Ingrandes, où nous logeons en chambre d’hôtes. 
Marie-Madeleine et Gilbert nous proposent de préparer notre repas sur leur barbecue, et de dîner avec eux : soirée très sympathique chez ce couple d’anciens éléveurs-fromagers, qui nous remet en forme après une étape particulièrement longue et éprouvante à cause d’un vent de face permanent.



Aucun commentaire: