Vous pouvez aussi visiter mes blogs d'art postal :

ART POSTAL - REÇUS et liens vers les blogs de mes correspondants :
http://artpostalrecus.blogspot.com/

ART POSTAL - ENVOIS de 2010 à 2017 : http://artpostalenvois.blogspot.com/


mercredi 14 août 2013

La Loire à vélo : de Cosne-sur-Loire à Saint-Benoît-sur-Loire



Dimanche 28 juillet, 2ème étape de Cosne-sur-Loire à Saint-Benoît-sur-Loire : 89 kms.

Les bruits d’orage, d’averses et de tourterelles ont bercé notre nuit. La pluie a rafraichi l’atmosphère et alourdi la tente quand nous quittons Cosne-sur-Loire.
Nous sommes sur la bonne route !

 Nous repartons sur notre itinéraire, qui longe la Loire, ou s’en éloigne pour contourner la centrale électrique de Belleville. Les nuages qui sortent des cheminées se confondent avec le gris du ciel, l’atmosphère humide commence à se dégager.

  
 Jusqu’à l’ancienne écluse de Mantelot, nous roulons entre le canal latéral à la Loire, et l’ancien canal ! Que de travaux pour des ouvrages qui ont été en service à peine 60 ans ! Le site est superbe, et propice au pique-nique, en compagnie de camping-caristes et de cygnes.

 

 A la sortie de Chatillon, le canal nous emmène vers le Pont-canal de Briare, très fréquenté en ce dimanche après-midi, par les touristes et par de drôles de cyclistes.
Ce bel ouvrage est une curiosité incontournable. Il fut longtemps, avec ses 662 mètres, le plus long pont-canal métallique du monde. Il n'a été détrôné qu'en 2003 par le pont-canal de Magdebourg, sur l'Elbe, qui mesure 918 mètres.

   
 
 Traversons le pont de pierre à 12 arches pour un p’tit tour dans Gien, puis retrouvons notre chemin. 


Là, nos mauvais caractères reprennent le dessus : pas question de faire l’itinéraire proposé qui se perd dans la campagne vallonnée. Restons sur la D 951 bien calme. A Sully-sur-Loire, les abords du château sont occupés par la fête foraine (le comice…) du monde, du bruit.
Nous ferons étape à Saint-Benoit-sur-Loire, dans un camping très « nature ». La tente montée, nous visitons l’abbaye de Fleury : chœur roman, nombreux chapiteaux remarquables par la qualité et le détail des sculptures.
 
 

Ces chapiteaux, du 11ème siècle me fascinent. Ils représentent des épisodes bibliques, mais aussi des scènes champêtres ou de la vie quotidienne. Et cet animal, pourrait-il  être un ours ? 

L'abbaye compte aujourd'hui une quarantaine de religieux et accueille plusieurs centaines d'hôtes chaque année et près de cent mille visiteurs, simples touristes ou pèlerins.

Une terrasse accueillante nous accueille pour la bière du soir, en musique !


Nous rentrons juste avant l’orage qui nous oblige à manger sous la tente. Le temps s'arrangera pour une promenade à la nuit tombante le long de la Loire...



Aucun commentaire: