Vous pouvez aussi visiter mes blogs d'art postal :

ART POSTAL - REÇUS et liens vers les blogs de mes correspondants :
http://artpostalrecus.blogspot.com/

ART POSTAL - ENVOIS de 2010 à 2017 : http://artpostalenvois.blogspot.com/


mardi 9 juin 2015

A vélo vers la mer du Nord. Visite à la Lorelei...

Ce samedi 6 juin, nous décidons de nous arrêter pour 2 nuits dans le premier hébergement en dur rencontré. 


Bon choix, notre hôtel « Zur Kripp », est accueillant, simple mais confortable et calme. C’est surtout cela qui nous a fait abandonner l’option camping, décidément très bruyante.
Cette ancienne auberge  était un relais pour la nourriture des chevaux qui tiraient les bateaux sur le Rhin.

Nos 4 dernières nuits en campings ont été « bercées » par des bruits d’origine naturelle : concert de grenouilles, chants d’oiseaux, orages.
A cela s’ajoutent les bruits de la société : trains, autoroutes, péniches utilisent la vallée, et ça s’entend. Ajouter des voisins bavards… Est-ce que le camping n’est pas fait pour nous, ou nous qui ne sommes plus adaptés aux campings ?

L’étape de dimanche se fera sans sacoches, ça change tout.

Notre objectif est le rocher de la Lorelei. Toute cette partie de la vallée du Rhin, superbe, est classée au  patrimoine mondial. C’est une succession de gorges étroites surmontées de châteaux forts, certains en ruines. 






Dans les centres des villes, nous nous promenons au milieu de très vieilles maisons du 16 et 17 ème siècle. 



Çà roule, entre fleuve, voies ferrées, routes à 4 voies. La piste cyclable est présente partout, et sécurisée :






Malgré ses 132 mètres, le rocher schisteux de la Lorelei n’a rien d’étonnant. 

Comment y retrouver la trace de la belle sirène aux longs cheveux d'or qui charmait les marins. Leur embarcation ne tardait pas à sombrer dans les eaux tumultueuses du fleuve.
Maintenant, c'est le touriste qu'on essaie de charmer - pauvre Lorelei...





Aucun commentaire: