Vous pouvez aussi visiter mes blogs d'art postal :

ART POSTAL - REÇUS et liens vers les blogs de mes correspondants :
http://artpostalrecus.blogspot.com/

ART POSTAL - ENVOIS de 2010 à 2017 : http://artpostalenvois.blogspot.com/


samedi 13 juin 2015

A vélo vers la mer du Nord - épisode 5 : derniers jours en Allemagne.

Jeudi 11 juin : de Zons à Langst-Kierst - 51 km.

Ce matin, nous prenons la route pour Düsseldorf. Après quelques problèmes de balises, nous arrivons aux portes de la ville, accueillis par des troupeaux de moutons :


C'est l'heure du repas que nous prenons dans un restaurant de la vieille ville. Ce sera un menu "goulash", souvenir de notre passage à Budapest : 


L'après-midi, nous passerons un grand moment dans le Medienhafen : le réaménagement du vieux port est impressionnant. 
On va de surprises en découvertes, les architectes en ont fait un quartier moderne, qui est le lieu "branché" de la ville.




Vendredi 12 juin - de Langst-Cierst à Niedermörmter - 95 km.

Très longue étape, les campings sont éloignés les uns des autres, et nous roulerons beaucoup sur les digues, sans vent, et avec une forte chaleur.
A notre droite : le Rhin et son intense fréquentation de péniches et de porte-conteneurs.
A notre gauche, une succession de paysages, champs, prés, anciens bras du fleuve qui font le bonheur des oiseaux sauvages.





L'arrivée tardive au camping sera appréciée, et le repas avalé rapidement car l'orage arrive...


Samedi 13 juin : de Niedermörmter à Kleve - 38 km.

Une pluie fine accompagne nos premiers kilomètres, le première depuis Épinal. Ne nous plaignons pas...
Kalkar est célèbre pour son surgénérateur, le plus grand projet industriel d'Allemagne n'ayant jamais abouti. L'usine n'aura fonctionné que de 1986 à 1991. Depuis 1995, c'est un parc de loisirs, très fréquenté en ce samedi matin.




L'eurovélo 15 traverse le village de Grieth, où nous trouvons, comme déjà depuis quelques jours, les constructions en briques.
Tout nous semble neuf, nous apprendrons ensuite que ce secteur a été détruit à 97% par des bombardements en 1944. 
Comme toujours, c'est le peuple qui subit !


Nous traversons le Rhin par le plus grand pont suspendu d'Allemagne pour visiter la ville d'Emmerich-am-Rhein. 
Je recherche l'église Saint-Martin et ses miséricordes sculptées en 1486, et qu'on peut approcher sans difficultés. 
Animaux et proverbes sont mis en images, et les deux ours  sont superbes :



Nous voulions visiter le musée du Rhin, mais le samedi est jour de fermeture - pas de chance.



La route pour Kleve  est courte, toujours en observant ce choc des paysages : vaches placides dans les prés sur fond de contenaires :


Dernier soir en Allemagne, demain le Rhin change de nom, nous arrivons au Pays-Bas. 

Nous sommes à plus de la moitié de notre périple : 19 jours, 1288 kms, ça roule....


2 commentaires:

Anonyme a dit…

Merci pour ces belles découvertes que vous nous faites partager par nombre de photos et commentaires; j'aime beaucoup ces personnages grimpeurs, ces tours ondulées qui nous change de l'architecture classique.
Françoise STP! si tu rencontres Vincent dis-lui que je l'attends ou du moins que je l'embrasse...
Bisous à vous deux et bon courage et soleil tout le temps.

Anonyme a dit…

oups!!!! message précédent dû à Francine, tu l'auras deviné.
Francine