Vous pouvez aussi visiter mes blogs d'art postal :

ART POSTAL - REÇUS et liens vers les blogs de mes correspondants :
http://artpostalrecus.blogspot.com/

ART POSTAL - ENVOIS de 2010 à 2017 : http://artpostalenvois.blogspot.com/


jeudi 8 janvier 2009

Lou Pé Descaous...


Pé Descaous signifie "va nu pieds", un des surnoms de l'ours.
Quand l'ours était encore le roi des animaux, admiré, vénéré comme un parent, il possédait un statut particulier.
L'Ours, animal mythique, situé quelque part entre l'animal et l'homme et parfois entre l'homme et les divinités. Il a toujours occupé une place très importante dans l'imaginaire des gens et dans notre culture. Les nombreuses et superbes légendes montrent combien l'Ours a toujours fasciné nos ancêtres et hanté leurs rêves.
Son nom était prononcé avec respect, et souvent on évitait de le formuler. Il était remplacé par des expressions imagées inspirées par son mode de vie ou son aspect : le Maître du miel, dans les pays slaves – le Vieux à la fourrure, chez les lapons.
Dans les Pyrénées, où les relations avec l’Homme sont ambivalentes entre respect et crainte, l’ours a souvent été appelé le Monsieur « lou moussu », le Seigneur, le type, le Va-nu-pied « lou pé descaous », Dominique, Martin, Michka (Michel en russe), Hartza .


Pé Descaous, c'est aussi un fromage : le programme Pé Descaous (le "va-nu-pieds", surnom de l'ours en béarnais) a été créé en 1994 par le fonds d’intervention éco-pastoral (FIEP) avec l’association « les bergers du Haut Béarn » et le soutien du WWF - France. L’objectif est de produire un fromage fermier de façon traditionnelle, en estives, et de le commercialiser en utilisant l’image de l’ours, matérialisée par une empreinte de patte d’ours sur la croûte, symbole de la qualité du terroir. Une trentaine de bergers-fromagers participent au programme et une vingtaine de tonnes de fromage est produite en moyenne chaque année, en majorité du fromage de brebis.

Pour en savoir plus sur les noms de l'ours :

L'homme et l'ours. Jean-Dominique LAJOUX, éditions Glénat.

L'ours, histoire d'un roi déchu. Michel PASTOUREAU, éditions du Seuil.

Que nous l'appelions Lou moussu, Pè descaous, Martin, Nounours ou Hartza, puisse-t-il vivre encore longtemps, sauvage, dans les Pyrénées !

1 commentaire:

jenofa a dit…

et les va-nus-pieds également.