Vous pouvez aussi visiter mes blogs d'art postal :

ART POSTAL - REÇUS et liens vers les blogs de mes correspondants :
http://artpostalrecus.blogspot.com/

ART POSTAL - ENVOIS de 2010 à 2017 : http://artpostalenvois.blogspot.com/


mercredi 1 août 2012

A vélo le long du canal du Rhône au Rhin.


Jeudi 12 juillet, c'est le grand jour : départ devant la maison où je suis née, habitée maintenant par mon frère Dominique, son épouse Marie-Anne et leurs 3 fils.

Durée de notre périple : 16 jours, dont une journée de repos, et une courte étape pour la visite de Freibourg.


Jeudi, vendredi et samedi, nous rejoignons Mulhouse par le chemin de halage du canal du Rhône au Rhin.
Mis en servive en 1833, il établit la liaison Méditerranée - mer du Nord et a été un important facteur de progrès pour les régions traversées.






Deux époques....

La première journée se passe à acquérir de nouvelles habitudes : démarrer et s’arrêter en tenant compte du poids des sacoches, bâcher les sacoches à la moindre averse, ce que nous auront à faire bien assez souvent !

De Champdivers à Besançon – 77 kms.
Après la traversée de l'univers industriel impressionnant de Solvay, c'est avec plaisir que nous retrouvons à Tavaux, l’eurovélo 6, dont nous avions parcouru quelques portions en juin.
La température est frisquette, et dès l’entrée de Dole, nous recevrons notre première averse.
Le balisage est impeccable, mais une balise absente nous fera traverser Dole dans une circulation impressionnante !

A partir d’Orchamps, nous avons le plaisir de rouler jusqu’à Osselle, en compagnie de Marie-Paule et Michel, cyclos rencontrés le long du canal de Garonne.
Le tracé joue entre rives du Doubs aux interminables méandres et bord du canal, on aperçoit les derniers clochers comtois et les villages fleuris, la forêt de Chaux n'est jamais loin.





De Besançon à Montbéliard – 103, 5 kms.
La traversée de Besançon se fait par le tunnel fluvial sous la Citadelle. Longue et difficile journée, animée par la pluie (bâchage des sacoches dès le début de la matinée), par des portions hors canal bien vallonnées, et par des manques de balisages à l’entrée de Montbéliard qui nous vaudront quelques kilomètres supplémentaires.
Cette étape, la plus longue sera aussi l’une des plus belles.
Entre Deluz et Clerval, le Doubs s'écoule dans une vallée encaissée entre des superbes falaises de calcaire blanc.
De nombreux oiseaux profitent de la proximité du canal :




Au fil du parcours, plusieurs vestiges d'une ancienne activité industrielle ponctuent la vallée.

Le soir, la sympathique invitation de nos amis Christine et Michel, par un heureux hasard en vacances à Montbéliard, nous fera oublier les déboires du jour, mais la pluie diluvienne nous fera manquer le feu d’artifice du 13 juillet.
Dans ces conditions, bien contents d'arriver à l'hôtel...

De Montbéliard à Mulhouse – 58,5 kms.
Belle cité chargée d'histoire qu'il nous faudra revenir visiter.
Avant notre départ, petite grimpée au château des ducs de Wurtenberg pour un salut à la cour de l'ours et en route.

Cette étape facile débutera sous le crachin, se poursuivra sous une pluie violente, mais le vent dans le dos nous pousse !
Un peu avant Dannemarie, nous passons la ligne de partage des eaux Rhin – Rhône par une échelle de 12 écluses pour franchir...30 m de dénivellée.

Puis, ce sont les premières maisons à pans de bois, les cigognes, l'Alsace, et Mulhouse où nous serons accueillis 2 nuits chez ma soeur Denise pour une journée de repos.

Nous aurons l'occasion de découvrir mieux cette région au retour, nous rentrerons par le circuit "Sundgau 2" qui passe par Altkirch, une région bien préservée et très vallonnée - là, le poids des sacoches se fait sentir !.
Mais le détour était incontournable et motivé :


A bientôt pour la suite du circuit, en Alsace et en Allemagne...

2 commentaires:

Zéphyr a dit…

Bonjour Françoise,

... Une fabuleuse promenade : L'utile et l'agréable.

... La rencontre avec les ours est-ce un hasard ou un rendez-vous secret ?

Merci pour la carte et ce moment de plaisir.

Françoise a dit…

Les rencontres avec les ours sont rarement un hasard : la liste par départements que je me suis constituée ne me quitte pas !
Mais la chance est quelquefois au coin de la rue pour des découvertes inattendues et d'autant plus agréables...
Pas de merci pour la carte, la recherche a fait travailler mes neurones.