Vous pouvez aussi visiter mes blogs d'art postal :

ART POSTAL - REÇUS et liens vers les blogs de mes correspondants :
http://artpostalrecus.blogspot.com/

ART POSTAL - ENVOIS de 2010 à 2017 : http://artpostalenvois.blogspot.com/


vendredi 4 novembre 2011

Asturies : randonnée dans les gorges du Cares.

En Espagne, au beau milieu de la Cordillère Cantabrique, le sentier du Cares - Ruta del Cares - est connu pour être l’une des plus belles randonnées du massif des Picos de Europa, le plus ancien parc national espagnol.




Réputation largement méritée, en trois heures, depuis Poncebos jusqu’à Cain, le parcours s’étire entre les parois d’un défilé vertigineux appelé « Gorge Divine » (Garganta Divina).

La randonnée est spectaculaire, sans difficulté à part le raidillon du départ - 600 m de dénivellé pour la journée. Pas de danger, le sentier est bien tracé, il faut seulement éviter de s’approcher trop près du bord ! Certains passages sont impressionnants, on pense souvent aux ouvriers qui ont travaillé là !




Par des petits tunnels creusés dans la pierre et et des ponts suspendus au-dessus du vide, le sentier surplombe la rivière.

Ce sentier a été creusé dans la roche pour l’entretien du canal des gorges de Cares. Au début du XXème siècle, pour produire de l’électricité un canal qui déviait l’eau du Cares a été construit de Cain à Poncebos où se trouvent les turbines d’une petite centrale.


On imagine les conditions de travail dangereuses pour les centaines d’ouvriers qui ont œuvré là de 1917 à 1924. Suspendus dans le vide, ils construisaient le chemin à flan de paroi avant de creuser le canal.


Les accidents étaient fréquents, parfois mortels ; aujourd’hui encore la plus grande prudence est de mise sur le chemin, très fréquenté par les espagnols en été et les fins de semaine.
Les explications du Parc National sont appréciées et permettent une halte bienvenue :

De 1915 à 1924, la "Societad Electro de Viesgo" a entrepris un ouvrage pour capter les eaux du Rio Cares, depuis le village de Cain jusqu'à la centrale de Poncebos en Asturies. La difficulté du terrain et les problèmes techniques qui ont surgi modifièrent l'idée initiale d'un seul tunnel entre la prise de Cain et le réservoir de Carmanena, sur une distance de 11 KM.
Avec un denivelé de 1pour 1000, le canal traverse 71 tunnels construits par plus de 500 ouvriers. Durant la durée des travaux, 11 personnes y ont perdu la vie.
En septembre 1945, pour  faire face aux difficultés d'entretien dues à l'usure, des travaux de rénovation ont été mis en oeuvre jusqu'en 1950.
Vraisemblablement, les ingénieurs et les ouvriers de ce chantier, n'envisageaient pas son utilisatiuon actuelle...





Après 3h de marche, une bière bien fraiche au bar de Cain et le pique-nique au bord du ruisseau, il est temps de refaire le chemin en sens inverse juqu'à notre véhicule, sous une chaleur d'été en ce 27 septembre 2011.
Que de beaux moments...

4 commentaires:

Zéphyr a dit…

Bonjour Françoise,

Le site mérite le détour.

Une promenade espagnole qui donne des émotions fortes.

Geneviève a dit…

Je crois bien que j'aurais peur... mais c'est magnifique!

Françoise a dit…

Des émotions fortes, mais c'était si beau. ... A voir et à revoir.

ELoo a dit…

Bonjour,
Nous envisageons de faire la randonnée cet été. Mais nous nous demandons si il y a possibilité de ne faire que la moitié; de ne faire que 12 km et non 24.
Si oui, connaissez-vous les tarifs (approximatif) des moyens de transports ou comment cela s'organise.
Merci

Elodie