Vous pouvez aussi visiter mes blogs d'art postal :

ART POSTAL - REÇUS et liens vers les blogs de mes correspondants :
http://artpostalrecus.blogspot.com/

ART POSTAL - ENVOIS de 2010 à 2017 : http://artpostalenvois.blogspot.com/


mercredi 1 septembre 2010

Balades pyrénéennes.

Changeons de région, pour découvrir les sentiers de randonnées à partir de Cauterets, toujours sous le signe de l’eau.

Lundi 19 juillet, direction le lac glaciaire d’Arratille. Après la navette qui nous monte de Cauterets au pont d’Espagne, nous suivons la belle vallée du Marcadau en direction du refuge Wallon que nous évitons.

Reflets sur le lac du Paradis.

Le chemin remonte le superbe vallon d’Arratille, pelouses fleuries de rhododendrons, gros blocs de granit, pour déboucher dans le cadre gigantesque du cirque. Pique-nique au bord du lac, sous le sommet nommé « Tête d’ours »
Dénivelée positive : + 920 m, 7H45.

Le cirque d'Arratille.

Samedi 24 juillet : de retour des « Estivales du pays de l’Ours », nouveau départ vers les lacs, aujourd’hui, celui d’Estom.
Ne voulant pas déplacer notre véhicule, nous partons avec la navette des curistes, jusqu'à l'établissement thermal de La Raillère.


Joli vallon le long du torrent, et une harde d’Isards sur le versant ensoleillé, dont des mères avec des petits.

Le lac d'Estom (altitude - 1804 m)

Casse-croûte au bord du lac, sous le Pic de Palas et descente à Cauterets par « le chemin des Pères » -
Dénivelée positive : + 850 m, 6h.

Lundi 26 juillet : le circuit du jour est un combiné qui nous permet de sortir des sentiers battus : du Pont d’Espagne (montée en navette) au lac d’Ilhéou.

 Premier lac de l'Embarrat.

Belle montée vers les lacs de l’Embarrat, puis cheminement irrégulier dans les pierriers, balisé par des cairns, avec de nombreux passages de brume jusqu’au col de la Haugade.

Les derniers mètres sous le col de la Haugade.

Après le pique-nique avec vue sur le sommet du Vignemale, nous attaquons la très longue descente qui nous ramènera à Cauterets, car de ce côté, pas de navette !
Dénivelée positive : + 973 m. Dénivelée négative : 1488 m ! 7h45.

Mercredi 28 juillet : objectif : les lacs de Cambalès.
Pour monter au refuge Wallon, nous prenons la variante de l’ancienne piste, qui nous permet d’apercevoir une harde d’isards.

Lacs de Cambalès (2400 m)

Longue et raide montée vers les lacs qui se font désirer – cascades, bosses, dalles et quelques replats au milieu des pelouses fleuries. La récompense est au bout : cadre minéral et sauvage, couleurs des lacs du vert au turquoise et la solitude complète.
Dénivelée positive : 1000m, 8h.

Jeudi 29 juillet : pour terminer en beauté notre séjour, petite balade dans le Val de Jeret, en direction du Pont d’Espagne, jusqu’ au Pont et à la Cascade de l’Ours !
Dénivelée positive : + 520m, 4h.


Une seule envie, repartir pour randonner dans d’autres vallées, en particulier au dessus de Bagnères-de-Luchon. Une autre année...

2 commentaires:

Zéphyr a dit…

Bonjour Françoise,

Vraiment, je vous envie. Quelle balade !

Des paysages envoûtants et apaisants.

Françoise a dit…

Les paysages traversés ont tous été superbes, et la marche permet d'en apprécier chaque instant.
Un sport à la portée de tous, il faut seulement avoir une bonne hygiène de vie, un minimum d'entraînement et de débuter par des objectifs à sa portée...