Vous pouvez aussi visiter mes blogs d'art postal :

ART POSTAL - REÇUS et liens vers les blogs de mes correspondants :
http://artpostalrecus.blogspot.com/

ART POSTAL - ENVOIS de 2010 à 2017 : http://artpostalenvois.blogspot.com/


samedi 6 septembre 2014

En passant par la Lorraine, avec nos vélos…



Notre projet initial était de partir 2 semaines avec nos sacoches pour suivre la Moselle, et rentrer par le Rhin et la Sarre.
La météo étant plutôt capricieuse, nous sommes finalement partis avec le camping-car, et nous avons bien fait.
Nos balades à vélo se sont déroulées à la journée, le long de la Moselle, du canal des Vosges et du canal de l’Est.

Tantôt en Voie Verte, tantôt sur des petites routes, nous avons pu découvrir la Lorraine, côté campagne et côté ville par ce qui sera la véloroute Charles le Téméraire.
Si certaine parties sont impeccables, il reste encore beaucoup de portions à aménager…


Le paysage habituel des bords de canaux nous est familier, mais jamais ennuyeux : écluses, ponts, bassins, clochers au loin,  dans tous les coloris de marron et de verts, encore avivés par les nombreuses averses.


Plus dépaysant pour nous, les restes d’une importante activité industrielle : tissages, brasseries, qui ne subsistent qu’en ruines. Qui se chargera de réhabiliter ou de détruire ces constructions de brique ou de béton ?

 

Rouler au bord des rivières a aussi un avantage, pénétrer au cœur des villes, sans souci de parking. Nous avons ainsi visité Nancy, Toul Thionville et  Épinal.
Et Metz, mais sans vélo, une météo capricieuse nous ayant accompagnée bien trop souvent…   


A Toul, la cathédrale à la magnifique façade flamboyante, est imposante et le cloître des 13 et 14ème siècles est agrémenté de gargouilles originales :





 Nancy : arrivée place Stanislas, toute en dorures sous un ciel bleu. Aucun risque de se perdre, il suffit de suivre la Moselle ! Ensuite, nous découvrirons la vieille ville, et la belle porte de la Craffe, vestige des fortifications médiévales :



L'hôtel d'Haussonville, avec une galerie gothique au premier étage, et une galerie renaissance au second. Maintenant, c'est un hôtel de luxe...


La collection Daum au musée des Beaux-Arts de Nancy, à mon avis la salle la plus intéressante :




Parcours Art Nouveau dans les beaux quartiers de Nancy :





Le beffroi de Thionville et la Tour aux Puces, devenu musée des Beaux Arts, et dont le nom original viendrait des puces qui dévoraient les chiens de Charlemagne.
A vérifier !



Rodemack, encore entourée de son enceinte, est une charmante cité médiévale :


Metz, la cathédrale Saint-Etienne, ses superbes vitraux, en particulier les œuvres de Chagall, et les étonnantes sculptures du portail nord :
 



Une rue du centre ancien de la ville, qui évoquera le rue du Commerce aux lédoniens : 


Une visite incontournable, le musée Metz-Beaubourg.
Nous ne sommes pas forcément séduits par l'art contemporain, mais 2 expositions nous passionnent : The Clock, et Formes Simples.

"The Clock de Christian Marclay est une œuvre audiovisuelle d’une durée de 24 heures. Spectaculaire, hypnotique, son mécanisme cinématographique est réglé avec la précision d’une horloge et se métamorphose en machine à remonter le temps rythmant, minute par minute, un siècle de cinéma. "

"L’exposition Formes Simples met en scène notre fascination pour les formes simples, qu’elles soient issues de la préhistoire ou contemporaines. Elle montre la façon dont celles-ci ont été fondamentales pour l’émergence de la modernité."


A Bar-le-Duc, visite de la ville haute, et son quartier renaissance :
 


Tiens, un vélo ! Hommage à un natif de la cité, Michaux, créateur du vélocipède à pédales, monument élevé par les "cyclistes de France, reconnaissants" :


Jean-François se fait plaisir en collectionnant les BPF des départements lorrains,  sans toujours trouver un tampon pour son carnet !


Mon vélo s'est trouvé une jolie compagne bicyclette, heureusement, j'ai réussi à les séparer, et à terminer notre périple en Lorraine...

1 commentaire:

Anonyme a dit…

C'est beau!
Merci de nous faire voyager. Ce vert, ce bleu, ces p'tits coins sympas nous dépaysent et nous font rendre la grisaille de banlieue un peu moins triste et nous permettent de rêver...
Bisous.
Francine